Selon Pépite

28 septembre 2016

- 271 - une rentrée en couture

IMG_0766 (640x480)

Pour que ma grande soit prête pour la rentrée, j'ai donc cousu le top qu'elle désirait. En effet, lors de notre séjour en Normandie, elle avait flashé sur un petit haut avec des cups cakes. De retour à la maison, nous avions cherché sur le net un tissu approchant et l'avions déniché chez Tissus Papi. Comme ma commande n'est pas arrivée tout à fait comme je le pensais, j'ai réalisé ce projet quelques jours avant la rentrée.

La base est le patron Maya des Cousettes, mais je l'ai modifié à l'encolure. En effet, sur ma première version je n'aimais pas trop que l'envers tissu (dont l'imprimé n'est pas recto verso) soit visible au niveau du col. Et puis ma grande préférait avoir le cou dégagé, alors j'ai coupé une encolure en V. Bon j'avoue que là encore j'ai pas mal galéré... D'une, parce que la modifcation d'encolure et la suppression des fronces aux épaules faisaient que ça baillait au niveau du décoleté; et de deux, mon ado n'a pas encore la morphologie d'une femme, alors j'ai été contrainte de faire une pince un peu curieuse mais ça fonctionne (je n'avais pas du tout envie de découdre la patte de boutonnage, l'encolure,...)!

IMG_0762 (480x640) IMG_0764 (480x640)

Blouse Maya des cousettes - taille 36

IMG_0763 (640x480)

Ma grande était toute fière de porter cette blouse pour la rentrée et de dire à ses copines qu'elle l'avait faite réaliser par sa propre mère! Ca a du lui porter chance car si l'an passé elle a été séparée de ses amies en classe, elle les a enfin retrouvées cette année.

coton cup cakes de chez Tissu Papi, coton rouge de la Boutique du Parc et boutons rouges de chez Tissu Jaurès

Posté par lalaure à 05:54 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 septembre 2016

- 270 - plagiat de moneta

IMG_0840 (480x640)

A force de voir des "Moneta dress" partout sur la toile, j'en ai eu aussi super envie. Sauf que... je n'avais pas envie d'acheter encore un patron, alors que ma bibliothèque regorge de modèles en tout genre. J'ai donc décidé de me débrouiller par moi-même (genre je suis styliste). Après tout, pour résumer Moneta en 2 mots, c'est un tee-shirt avec une jupe froncée! J'ai donc mixé deux modèles de magazine Ottobre, qui me semblaient approchants.

IMG_0807 (480x640) IMG_0811 (480x640)

IMG_0810 (640x480)

Pour le haut, j'ai utilisé le patron de la robe "optic flowers" du magazine Ottobre printemps été 2015. Pour le bas, j'ai repris celui de la robe "fable print" du même magazine. Comme il n'y avait pas vraiment de piège dans la réalisation, je me suis lancée tête baissée (pourtant, je ne suis ni bélier, ni taureau...). Là ou j'aurais du me méfier, c'est que si j'ai déjà cousu une "fable print", je n'ai jamais cousu "d'optic flowers"!

IMG_0808 (640x480) IMG_0809 (640x480)

Ma Moneta, je l'avais bien imaginée dans un tissu offert par Tica. Un splendide jersey rose poudre avec de jolis détails or. En plus, Tica m'en a envoyé un sacré métrage. Je me voyais déjà la porter pour différentes occasions, l'associer avec différentes vestes ou accessoires. Si la réalisation n'a pas été un problème, le premier essayage a été plus que décevant. Au premier coup d'oeil, j'ai vu que les proportions été mauvaises. Comme j'avais mis un temps infini à réaliser les fronces, j'ai été découragée de tout reprendre et puis j'avoue que je ne voyais que des points négatifs partout. Je l'ai donc mise de côté en attendant de retrouver un peu de mon karma couture ;-°)

IMG_0836 (480x640) IMG_0837 (480x640)

IMG_0838 (480x640) IMG_0839 (480x640)

Sur ce coup là, bien m'en a pris. Parce qu'avec le retour des beaux jours, j'ai eu envie de la finir cette robe. J'ai bien observé la Moneta orignale sur les photos, les proportions, le fit et tout et tout. J'ai refait un ultime essayage, examiné avec attention les points à reprendre. J'ai raccourci le buste, refait donc toutes les fronces et reduit l'ampleur des manches. J'ai pris mon temps, je me suis appliquée. Et enfin elle est portable. Youpiiiiiiii. Je n'ai pas pu la porter pour les occasions du printemps mais je me suis rattrapée avec l'été!

 Jersey offert par la drôlissime Tica et photos réalisées par ma fille dans sa chambre lors d'un délire de dinette!!!!

Posté par lalaure à 22:11 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2016

La publicité, une amie qui vous veut du bien...

La Publicité, une amie qui vous veut du bien... d'Alain Russon

Pendant mes vacances en Normandie, alors que j'étais en quête de cartes postales avec ma fille cadette, j'ai rencontré un auteur qui dédicaçait ses livres. Comme l'heure était plutôt à la sieste qu'à la dédicace, j'ai profité de l'occasion pour discuter avec l'écrivain. Après une échange sympathique et enrichissant, j'ai donc choisi un roman et un recueil de nouvelles. J'ai aussitôt commencé à lire le roman car j'étais curieuse de découvrir un nouvel univers. Le préambule m'a un peu décontenancée; j'ai même hésité à poursuivre ma lecture, car je ne m'attendais pas à ce style d'écriture. Heureusement que je n'ai pas abandonné car j'ai beaucoup aimé ce roman. Certains passages m'ont fait sourire, d'autres rire et d'autres m'ont fait réfléchir. Au fil des pages, on assiste impuissant à l'envoûtement de la famille Martin par l'image; l'image qui les fascine et les hypnotise; l'image qu'ils veulent donner d'eux. Cette critique de la société de consommation semble ne pas avoir d'issue mais arrive le dénouement: surprenant et fracassant. Bref si vous voulez regarder la publicité d'un oeil différent, lisez ce roman distrayant!

Quatrième de couverture: "Mariés, trois enfants et une télévision. Autant dire que les Martin ont tout de la famille ordinaire. Sandrine, la mère, est une femme actuelle. Après sa journée de travail et malgré sa fatigue, elle s'applique à ce que tous consomment les trois produits laitiers bons pour la vie. Philippe, le père, part chaque matin avec une image en tête : celle de la perfection au masculin. Kenza, dix-sept ans, est obsédée par la mode à petite taille. Thomas, quinze ans, recherche, chaîne après chaîne, son bonheur à tartiner. Quant à Nathan, le petit dernier... Bref, chez les Martin, les vies sont bien réglées. Ils vivent chaque jour sans se poser de questions. Personne ne se méfie de la télévision. Et pourtant…"

Extrait choisi: "Maman?

- Oui, Nathan?

- Le père Noël, tu crois qu'il pourra m'apporter une tablette Galaxia?

- Tu es trop jeune, Nathan.

- Ben non, Maman. A la télé, ils disent cinq ans. Ils disent aussi qu'elle est supersolide et qu'elle a deux appareils photo intégrés.

La mère de famille ne répond pas. Son attention est accaparée par une autre préoccupation:

- J'ai un contretemps pour dimanche, Philippe. Je ne pourrai pas être avec vous. Je travaille jusqu'à treize heures.

- Ce n'est pas ça qui était ptévu.

- Je n'ai pas le choix.

- Mais nous devons rendre visite à mon frère.

- Je sais. Je vous rejoindrai après.

L'époux ne dit rien. Il se contente de regarder sa femme.

- Maman?

- Oui, Thomas?

- Si le père Noël apporte sa Galaxia à Nathan. Tu crois qu'il pourrait m'apporter l'Iphane 12? C'est celui qu'est superplat.

- Celui qu'on voit à la publicité. Mais ce n'est pas le modèle le plus cher?

- Peut-être. Mais à chaque fois que je vais à l'école, on me demande: t'as pas encore l'Iphane 12? Tout le monde l'a!

Sandrine ne réagit pas. Un violent coup de fatigue vient de s'abattre sur elle.

A la télévision, le programme de vingt heures quarante-cinq débute avec un quart d'heure de retard habituel. La femme jette un coup d'oeil à la série diffusée ce soir sur la première chaine privée française. Elle y voit un couple prenant du bon temps dans un pays où soleil et chaleur sont omniprésents.

Une envie de partir naît en elle."

Posté par lalaure à 07:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

18 septembre 2016

- 269 - sweet dreams are made of this - part 2

Comme ma grande manquait cruellement de pyjama de mi-saison, je me suis décidée à lui en coudre un (c'était aussi pour la motiver à céder ses pyjamas ridiculement petits à sa soeur). Je lui ai proposé plusieurs coupons de jerseys, mais elle m'a dit qu'elle en voulait un dans le même style que celui que j'avais cousu pour mon filleul (mais ça fait mec!!!!!!). Bref, je n'ai pas discuté et me suis exécutée illico, car il y avait urgence.

IMG_0767 (480x640) IMG_0768 (480x640)

Pour faire simple et rapide, j'ai repris des modèles de chez Ottobre. Pour le haut, j'ai repris un modèle déja cousu pas mal de fois il me semble. Peu de morceaux à couper, finition avec un biais contrastant, celui du bas de pyj. Bref rien de révolutionnaire mais c'est simple et efficace.

IMG_0782 (480x640) IMG_0770 (480x640)

Tee-shirt 35 du magazine Ottobre 5/2006 - taille 152

IMG_0771 (640x480)

Pour le bas, j'ai repris un modèle de legging auquel j'ai ajouté un peu d'aisance (tant au niveau du postérieur que des jambes). J'ai repris les fintions contrastantes et roule ma poule!

IMG_0769 (480x640) IMG_0781 (480x640)

Legging 29 du magazine Ottobre 1/2015 - taille 152

IMG_0772 (640x480)

Le résultat plait à l'interessée (tant mieux). Elle a enfin daigné abandonner ses vieux pyjs à sa soeur. La série couture pour la nuit est presque finie...

jersey rouge de chez Mondial tissu et jersey milky way bleu glacier de chez Mamzelle Fourmi

Posté par lalaure à 05:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2016

- 268 - sweet dreams are made of this

IMG_0783 (480x640)

Je ne vais pas commencer ce post avec une chorégraphie sur Eurythmics, mais c'est ce titre qui m'est venu pour vous présenter le pyjama dont je rêve depuis des décennies! Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii des décennies... Le modèle est un patron gratuit du magazine Avantages que j'achetais régulièrement adolescente (je l'achetais rien que pour les patrons gratuits). Sur la présentation du patron, il y avait une famille qui attendait le Père Noël avec le fameux pyjama; parce que dans sa grande générosité, Avanatages offrait le modèle pour enfant, femme et homme. Malgré un pas à pas assez détaillé, j'avais toujours renoncé à coudre ce fameux pyjama faute de temps, de tissu adapté et surtout par crainte de ne pas être à la hauteur. Mais cet été, tout à changé parce que j'ai trouvé LE tissu. C'est en partant en Normandie, j'avais oublié de prendre un élastique pour finir une cousette, je me suis donc arrêté à Lisieux pour dénicher une mercerie. J'en ai d'ailleurs trouvé une sans problème. Comme je ne porte malheureusement pas d'oeillère, j'ai vu que cette charmante mercerie faisait des soldes sur des coupons de tissus; et là... je tombe en arrêt devant un immense coupon à carreaux. Ni une ni deux, je repense à mon patron et je l'achète. J'ai du attendre de rentrer chez moi avant de l'attaquer ce pyjama (ça va j'étais bien occupée pendant les vacances alors j'ai pu tenir et puis j'avais quand même emporté ma machine à coudre, alors j'ai pu patienter).

IMG_0784 (480x640) IMG_0455 (640x480)

Patron AVANTAGE 64

IMG_0801 (479x640) IMG_0805 (477x640)

IMG_0785 (640x480) IMG_0786 (640x480)

De retour de vacances, entre deux tournées de linge, j'ai commencé mon pyjama. Je crois que le plus long ça a été de couper toutes pièces dans le tissu. J'ai fait attention aux raccords, même si une fois cousu, ce n'est pas parfait. J'ai commencé par le pantalon: vite fait bien fait! Après j'ai attaqué la veste. Ca a été plus long à réaliser. D'une part j'ai pris du temps pour tenter de raccorder les carreaux, et d'autre part les finitions étaient nombreuses (boutons et boutonnièress, chute de passepoil dont je voulais me débarasser, poche,...). D'ailleurs tout n'est pas parfaitement réalisé. Certains raccords sont décalés au niveau du tissu mais le pire c'est celui du col que j'ai complètement raté. Naturellement je m'en suis rendue compte une fois que tout avait été assemblé et surpiqué. Comme je ne le porterai pas tout fermé jusqu'au cou, j'ai décidé de la laisser en l'état, parce que ça ne m'empêchera pas de dormir.  Quand tout a été fini, je me suis dit que ce n'était quand même pas la mer à boire et que j'avais été bien bête de ne pas me lancer avant, parce qu'il n'y avait rien de bien compliqué. Il fallait juste prendre un peu son temps.

IMG_0788 (640x480) IMG_0787 (640x480)

Tellement fière de ma cousette, j'ai donc déambulé dans la maison pour faire un mini défilé devant toutes les personnes présentes (mon mari qui regardait la TV et mes enfants dans leur chambre respective). Le premier à s'extasier, c'était mon mari: "Ohhhhhh, il est chouette! Ah oui, il vraiment joli! Tu vas pouvoir m'en faire un à moi aussi..." (bahhhhhhhhhhhhh, il a regardé le détail du modèle ou quoi????). Les filles ont aussi trouvé qu'il était sympa et que ça allait changer de mes vieilles loques de pyjs, que le tissu était joli, que s'il en restait, je pourrai aussi coudre... (là je me suis enfuie avant d'avoir une liste de revendications couturesques impossible à satisfaire avant la fin de ma vie). Vous aurez donc compris que j'aime énormément ce pyjama et que depuis quelques temps mes nuits sont bercées de doux rêves ;-°)

IMG_0803 (480x640) IMG_0804 (474x640)

coton à carreaux de chez Danick et bouton de mon stock

Posté par lalaure à 07:08 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,


10 septembre 2016

- 267 - Totchli II

IMG_0659 (640x480)

Il y a eu le premier top Totchli pour ma grande. Il a eu un succés fou. Il a été beaucoup porté. Naturellement, pour conserver l'équilibre de la famille, j'en ai cousu un autre pour ma cadette. J'ai utilisé des coupons, achetés il y a fort longtemps, mais qui bientôt pourront ne plus lui plaire (je sais bien qu'il n'y a pas de date de péremption sur les tissus, et heureusement, mais 9 ans 1/2 ce sont les prémices de l'adolescence...). Bref, je me suis empressée de coudre ces adorables tissus avec plein de rose parce qu'elle aime encore beaucoup ça, le rose.

IMG_0657 (640x480)

Contrairement au premier, j'ai trouvé que la pose du volant a été moins fastidieuse et moins longue (peut-être que je deviens patiente...). Concernant les différentes étapes, j'ai préféré coudre en premier le biais des emmenchures et faire ensuite la pose du volant, c'est tout de même beaucoup plus facile et aisé.

IMG_0658 (640x480)

IMG_0662 (640x480)

Top Totchli de Trudy's Things - taille 12 ans (pour une grande de 9 ans 1/2)

IMG_0660 (640x480)

Sinon j'ai tout refait à l'identique et même la taille (parce que j'ai espoir qu'elle le porte longtemps). Comme Trudy's Things a proposé un concours en photographiant nos réalisations sur les lieux de vacances, j'ai profité de notre séjour à Carnac, pour immortaliser les deux Totchli sur un menhir!

Coton gris à étoiles rose de la Boutique du Parc et coton blanc avec des couronnes rose qui brillent de chez Linamorata

Posté par lalaure à 08:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

05 septembre 2016

- 266 - la rentrée

IMG_0774 (640x480)

Après une loooooooongue absence, je reviens enfin par ici (désolée pour tous ces articles que j'avais prévus de rédiger et qui sont restés en plan tout l'été). J'ai en effet bien profité de l'été; j'ai cousu, dessiné, lu, fait du vélo,... En un mot, je ne l'ai pas vu passer cet été; j'ai bien déconnecté. Mais avec la rentrée, il faut reprendre le rythme, et vite! Pendant les vacances, mes filles souhaitaient que je leur couse des petites choses pour l'école. J'avais promis de le faire avant la rentrée (pourquoi faut-il toujours que je promette des choses...). Ma plus jeune voulait une trousse avec 3 compartiments: un pour les crayons de couleurs, un pour les feutres et un pour les stylos. Elle avait donc choisi deux coupons de tissus chez Tissus Papi courant juillet. Quand j'ai passé la commande avec le coupon pour sa soeur, j'étais encore large au niveau délai, sauf que le lendemain de ma commande, Papi annonçait ses congés... je n'ai donc reçu ma commande qu'après la mi-aout, la veille de mon départ en vacances. Quand je suis rentrée, j'ai donc eu 3 jours pour combler mes minettes. Ca n'a pas été tout seul comme sur des roulettes, mais j'y suis arrivée et dans les temps!

IMG_0773 (640x480) IMG_0779 (640x480)

La trousse avec 3 compartiments: j'ai cherché sur le net des tutos, des modèles mais rien de terriblement convainquant. J'ai donc décidé de copier sa trousse 2 compartiments et d'y ajouter un rangement. J'ai commencé par lister les pièces, les dimensionner. Puis j'ai coupé selon les indications de ma "chef" pour la répartition des couleurs (attention j'ai intérêt à respecter ce qu'elle me commande; ça ne rigole pas). J'ai débuté par les fermetures éclairs (là encore j'avais des indications précises quant à la disposition des couleurs). Tout allait bien et puis j'ai eu un grand moment de solitude pour l'enchainement des étapes. J'ai cru que j'allais être coincée à cause de la doublure au niveau de la pièce qui fait le fond de la trousse. J'ai donc bien bien réflechi, cousu prudemment et finalement tout ne s'est pas si mal enchainé.

IMG_0777 (640x480) IMG_0780 (640x480)

Là où j'ai vraiment galéré, c'est pour les faces externes de la trousse. Je m'explique: comme le tissu est en coton pas franchement épais, j'ai voulu pour donner un peu de tenue à l'ensemble, ajouter une sorte de raidisseur. Naturellement plus de thermocollant en stock, la mercerie la plus proche fermée jusqu'à mi septembre (ce qui me mettait hors délai pour la rentrée)!!!! Alors quand j'ai un peu la poisse, c'est là que les idées fumeuses arrivent. Et cette fois-ci ne fait pas exception à la règle... J'ai entrepris de mettre du bulgomme entre la partie externe et la doublure. Idée tellement brillante que mon découd vite a vraiment chauffé (et mes nerfs aussi ont chauffé). Mais comme je suis parfois aussi tenace et acharnée qu'une tache de cambouis, je n'ai rien lâché et j'y suis arrivée. Bon je reconnais: je ne ferai pas ça tous les jours (c'est comme la poussière)!

 IMG_0778 (640x480)

Le résultat plait beaucoup à l'intéressée et tant mieux, parce que la blague m'a quand même occupée plus d'une après-midi. Ma CM1 ne se lasse pas de ranger et trier ses crayons. Vous pourrez donc constater que les stylos sont dans le rangement à la fermeture bleue, les crayons de couleurs dans celui avec le zip rouge et les feutres dans le compartiment avec la glissière blanche.

IMG_0775 (640x480) IMG_0776 (640x480)

Coton étoilé de chez Tissus Papi et fermetures de mon stock

Posté par lalaure à 23:43 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

01 septembre 2016

Plus haut que la mer

Plus haut que la mer de Francesca Melandri

Je ne sais absolument plus qui m'a conseillé ce livre; alors s'il s'agit de l'une d'entre vous, rappelez-le à la linotte que je suis! J'avais donc noté ce titre dans le carnet qui me suis partout; et un jour où j'étais en avance à un rendez-vous, j'ai jeté un oeil dans une librairie et suis tombée sur ce titre. Je suis ressortie avec le livre que j'ai commencé immédiatement. L'ambiance du livre est très étrange. Luisa et Paolo se rendent dans une prison de haute sécurité pour voir un de leur proche. Paradoxalement, ils se retrouvent prisonniers de l'île pour une nuit à cause d'une tempête. Dès le début du voyage, un lien se tisse entre eux. Entre regards échangés, mots et sentiments partagés, cette nuit sera une parenthèse dans leur vie. Une jolie histoire dans un décor surprenant. La simplicité de Luisa et Paolo est vraiment touchante.

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41gpO3p2yiL._SX296_BO1,204,203,200_.jpg

Quatrième de couverture: "1979. Paolo et Luisa ne se connaissent pas. À bord du bateau qui les emmène sur l’Île où sont détenus leurs proches, chacun ressasse la tragédie dont il a été victime. Le fils de Paolo a été condamné pour des actes terroristes. Le mari de Luisa pour avoir tué deux hommes. Le mistral empêche les visiteurs de regagner la côte. Ils passent la nuit sur l’Île, surveillés par un agent, Pierfrancesco, avec qui une étrange complicité va naître. Un roman tout en subtilité sur ces infimes moments de grâce qui font basculer les vies"

Extrait choisi: "Depuis presque un an, donc, Paolo devait aller voir son fils dans un endroit qui avait la même odeur, la même lumière, la même beauté que ce temps mythologique où le Salut Spécial avait été inventé. Au cours des trois années qui avaient suivi l'arrestation de son fils, la prison sur l'île était de très loin celle qui lui avait coûté le plus de fatigue pour s'y rendre.

Oui. Il la détestait, cette île.

Et pourtant, il ne put se cacher une chose: l'évident plaisir avec lequel la femme blonde regardait l'île, le même que celui avec lequel elle avait fixé la mer pendant toute la traversée, était beau à contempler.

Elle a un visage honnête, aurait dit Emilia.

Mais Emilia n'était pas là."

Posté par lalaure à 04:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 août 2016

Je reviendrai avec la pluie

Je reviendrai avec la pluie de Takuji Ichikawa

Après avoir lu "Dis-lui que je l'attends", j'ai eu envie de lire un autre roman de Takuji Ichikawa. J'ai vite commandé ce livre dans ma librairie habituelle. Je ne l'ai pas commencé tout de suite car ma pile de livres était vraiment conséquente et il a vite été recouvert par d'autres romans. Malgré tout, je l'ai rapidement remonté sur le dessus. Même si le sujet est triste car il parle de la disparition d'une jeune femme qui laisse un mari et un petit garçon seuls, ce livre est rempli de belles métaphores et douces pensées. J'ai aimé cette vision idéaliste de l'amour, la naïveté et l'innocence des personnages ainsi que la tendresse et la délicatesse qui unit cette famille. Certains moments sont très émouvants, d'autres drôles, certains étonnants. Comme le précédent, ce songe m'a transporté loin du quotidien, loin de mon univers, vers d'autres contrées.

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51LMZkQpgEL._SX304_BO1,204,203,200_.jpg

Quatrième de couverture: "L'amour peut-il être éternel ? C'est ce dont est persuadé Takumi, homme maladroit et angoissé, qui doit élever seul son fils de six ans, Yûji, depuis la mort de sa femme, Mio. Une année est passée et, comme elle le lui avait promis, Mio réapparaît miraculeusement au premier jour de la saison des pluies. Mais celle-ci a tout oublié (le sa vie avec son mari. Durant six semaines, comme suspendues dans le temps, Takumi va donc l'aider à démêler les fils de leur amour et, doucement, laisser naître une nouvelle histoire."

Extrait choisi: "Voici ce que je me suis dit quand Mio est morte. Celui qui a créé notre planète n'en a-t-il pas conçu une autre en même temps, quelque part dans l'univers?

La planète où vont les défunts.

La planète Archive.

"Archevie?" a demandé Yûji.

Non Archive.

"Archevie?"

Archive.

"Arche... a comencé Yûji, puis il a réfléchi un instant avant d'ajouter:... vie?"

Peu importe.

C'est comme une veste bibliothèque, très calme, immaculée et bien ordonnée.

En tout cas c'est un lieu immense, dont les bâtiments sont traversés par des corridors se déroulant à perte de vue.

Les personnes qui ont quitté notre monde y mènent une vie paisible.

Cette planète, si tu veux, c'est un peu comme le fond de notre coeur."

Posté par lalaure à 05:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

04 août 2016

- 265 - croquis d'été

IMG_0079 (640x191)

Début Juillet, nous avons passé une chouette semaine sur la Côte fleurie. Quel bonheur ce soleil! Et en plus quasi personne sur la plage. J'ai profité de ce séjour pour me reposer, lire, dessiner et nager.

IMG_0076 (640x480)

La terrasse de la villa dont nous avons bien profité.

IMG_0080 (640x480)

Mes deux filles sur la plage.

Posté par lalaure à 06:51 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,