Selon Pépite

06 avril 2017

- 291 - minute papillon

IMG_1990

J'avais en stock depuis des lustres, un coupon de jersey gris avec des papillons blancs. Comme mes filles grandissent à vue d'oeil, je me suis dis qu'il était temps de le coudre avant que personne n'en veuille plus. Miss n°2 avait justement envie d'une robe confortable: il fallait que ce soit confortable comme un tee-shirt, mais joli et qui tourne. J'ai donc feuilleté ma collection de magazines Ottobre car mes patrons japonais ne sont plus vraiment adaptés aux mensurations d'ado (les modèles enfants sont trop petits et ceux pour adultes pas adaptés à leur morphologie). J'ai donc proposé le modèle n°33 d'un magazine Ottobre de 2015: le Denim Dots". En gros c'est une sorte de Moneta hyper large. Compte tenu du tissu choisi (à savoir le jersey), j'ai immédiatement prévenu ma fille que la fermeture éclair ne ferait pas partie du package. Elle était partante.

IMG_1985 IMG_1986

Robe "Denim Dots" du magazine Ottobre 1/2015 - taille 146 pour une grande de 10 ans

IMG_1987

Le modèle est vraiment un basique. Tant dans la réalisation que dans la coupe. Les emmanchures sont très amples, ce qui donne un effet décontracté à la robe. Côté réalisation aucune difficulté. Le seul point fastidieux; ce sont les fronces. Il me semble que j'ai un peu allongé les manches car je les trouvais justes sur le modèle photographié dans le magazine. Ma fille a immédiatement adopté la robe. Elle l'a porté en cette fin d'hiver avec des collants et la portera sans doute encore au printemps voir cet été. Cette petit robe est vraiment idéale pour être à son aise.

IMG_1989

IMG_1988

Jersey gris à papillons blancs la boutique du parc

Posté par lalaure à 21:38 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


03 avril 2017

En attendant Bojangles

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut

C'est mon amie M. qui m'a prêté ce roman que j'ai dévoré de deux soirs. D'une drôlerie incroyable, complètement décalé, ce livre met des paillettes dans les yeux. Ca donne envie d'inventer un quotidien différemment, de mettre de l'imprévu et de l'art dans la vie, de vivre en poésie. Même si le fond de l'histoire est grave, c'est l'amour fou d'un couple, d'une famille, prête à tout pour vivre pleinement leur bonheur. J'ai vraiment adoré ce livre, parce qu'il est original, poétique, drôle (les jeux de mots sont fins et bien trouvés) et surtout parce qu'il est complètement délirant. Il m'a mise en joie, il m'a donné envie de danser et je crois que si certains soirs, je lâche un peu prise sur le quotidien avec les enfants, c'est en pensant à "Bojangles". Une belle ode à la vie. Je vous le recommande, c'est une merveille.

En attendant Bojangles, d'Olivier Bourdeaut

Quatrième de couverture: "Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom."

Extrait choisi: "Je n’ai jamais bien compris pourquoi, mais mon père n’appelait jamais ma mère plus de deux jours de suite par le même prénom. Même si certains prénoms la lassaient plus vite que d’autres, ma mère aimait beaucoup cette habitude et, chaque matin dans la cuisine, je la voyais observer mon père, le suivre d’un regard rieur, le nez dans son bol, ou le menton dans les mains, en attendant le verdict.
— Oh non, vous ne pouvez pas me faire ça ! Pas Renée, pas aujourd’hui ! Ce soir nous avons des gens à dîner ! s’esclaffait-elle, puis elle tournait la tête vers la glace et saluait la nouvelle Renée en grimaçant, la nouvelle Joséphine en prenant un air digne, la nouvelle Marylou en gonflant les joues.
— En plus je n’ai vraiment rien de Renée dans ma garde-robe !"

Posté par lalaure à 09:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

31 mars 2017

- 290 - Liberty mon ami

IMG_2213

Dans mon précédent article, je vous avais fait part de ma folle envie de chemise façon "kooples" en liberty avec passepoil... Même si "Kooples" ne produit probablement plus ce genre de chemise, et que c'est complètement "has been": j'assume! Le coupon m'a été offert par mon mari, pour mon anniversaire lors d'un séjour à Londres. J'avoue que j'ai eu un mal fou à choisir tant le choix est vaste. Mais j'ai fini par me décider pour un motif fleuri sur fond noir. Ca m'a rappelé une chemise que je portais au collège (mais qui n'avait pas cette classe), que j'aimais tellement que j'avais écrit dans un carnet que si je mourai, je voulais être enterrée avec (qu'est que je peux écrire comme sottise dans mes carnets).

IMG_2210 IMG_2211

IMG_2212 IMG_2214 (2)

Comme j'avais tout le matériel pour réaliser mon rêve de chemise, je n'avais plus qu'à me lancer. Mais depuis le début de l'année, j'ai du mal à me motiver tant pour le blog que pour la couture; j'ai perdu l'entrain. Heureusement, en échangent quelques mails avec Tica, elle m'a confié avoir envie d'une chemise. Comme je venais d'achever ma toile et que j'avais bien envie de transformer ce fameux coupon londonnien en chemise, on s'est dit qu'on pouvait coudre en duo. Ca m'a drôlement boosté au début pour couper les morceaux (même si j'ai mis un temps fou pour que tout soit le plus parfait possible). Tica participe au défi Capsule, elle pensait donc publier sa chemise en février. Voyant que j'avançais moins vite qu'une grosse limace, je l'ai averti de mon retard. Visiblement elle aussi n'avait pas vraiment d'avance! Tant mieux, on a donc pu coudre tranquillement nos chemises, en s'appliquant. J'avoue que j'ai particulièrement fait attention aux fintions et à la bonne réalisation de ce projet qui me tenait tant à coeur. Je l'ai cousu entièrement à la machine à coudre (point de surjeteuse ma bonne dame) avec des coutures anglaises. Je me suis véritablement appliquée et j'ai décousu tous les endroits dont je n'étais pas satisfaite (et il y en a eu quelques uns). Je me suis rappelé les bons conseils de mon amie l'Etoile, et j'ai thermocollé proprement les pièces qui devaient l'être (sans en mettre partout sur le fer, ni sur les surplus de couture).

IMG_2217 IMG_2225

"Chemise Granville" de Sewaholic - taille 6

IMG_2221 IMG_2219

IMG_2223 IMG_2222

En réalisant ma toile, je n'avais pas aimé la méthode proposée par Sewhalic pour construire le col. J'ai donc procédé de manière plus conventionnelle. Sinon pour le reste j'ai suivi les instructions. J'avoue qu'à un moment j'ai presque été découragée (c'est long à coudre une chemise) mais comme Tica avançait de son côté, ça m'a poussé à coudre. C'est fait pour ça les défis, non! On a aussi échangé nos tutos pour les pattes de manches. Je suis ravie d'avoir cousu cette chemise en duo avec Tica, qui me fait souvent rire et avec qui j'ai de chouettes échanges. Ca a été un vrai plaisir et une véritable motivation. Pour ce qui est de la chemise, elle me pait énormément. Je l'ai de suite portée au bureau. Comme il faisait chaud j'ai voulu relever les manches et là.... je me suis apreçue que j'ai monté les pattes de manches dans le mauvais sens!!!!! Tant pis, ça ne se voit pas et ça ne me dérange pas. Si troisième chemise il y a, parfaite elle sera (enfin je l'espère).

IMG_2216

IMG_2215 (2)

Liberty of London, boutons de mon stock et passepoil noir d'un déstock de mercerie

Posté par lalaure à 08:32 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mars 2017

- 289 - Granville

IMG_2069

Ca faisait longtemps que je voulais me coudre une chemise, une vraie de vraie, avec tous les petits détails qui vont bien. J'avais même prévue d'en coudre une dans du liberty avec du passepoil façon Kooples (maintenant que ce n'est plus la dernière tendance, ce sera complètement ringard), mais comme je n'aime pas gâcher les belles choses, j'ai décidé de commencer par une toile. J'ai donc choisi un coton à carreaux blanc et bleu gris très pâle, qui fait un peu masculin je trouve (mais ça je m'en moque, comme de ma première chemise). Le patron, je l'ai acheté il y a de bons mois, voir quelques années peut-être. J'avais bien étudié la saga détaillée et les critiques judicieuses d'une Parisienne en Hélvétie qui avait comparé tout plein de patrons de chemises. J'avais vraiment flashé sur la Granville de Sewaholic, même si j'ai longtemps hésité avec la Archer de Grainline studio.

IMG_2172 IMG_2173

Bien naturellement avant de me lancer comme ça dans la réalisation, j'avais bien regardé sur le net les versions des autres couturières et j'avais noté que les bras étaient vraiment très longs voir trop longs. J'avais donc prévu de les réduire en longueur. Avant cette opération, il a déjà fallu recopier toutes les pièces du patron et là, je dois dire que déjà, c'était long. Ensuite il fallu placer les morceaux sur mon tissu et tout découper. Là encore, ça m'a pris pas mal de temps (en fait depuis un petit moment j'essaie de faire vraiment attention à cette étape car un découpage baclé peut se réveler une véritbale catastrophe pour la suite). Ce qui m'a bien plu tout de suite dans ce patron, c'est que les marges de coutures sont comprises. Elles sont prévues d' 1,5 cm, ce qui est bien si on fait des coutures anglaises (ce que j'ai fait, car quite à faire un projet de longue haleine, autant le faire bien). Une fois tout bien découpé, j'ai suivi les instructions à la lettre. J'ai bien été tentée de brûler certaines étapes (c'est comme de suivre une recette, faut toujours que j'ajoute mon grain de sel), mais ce n'est pas vraiment possible car il y a toute une logique. J'ai donc été patiente et disciplinée. J'ai heureusement écouté les bons conseils de l'étoile, qui m'a plus que conseillé d'entoiler certaines parties de la chemise (le col, les poignets et la bande de boutonnage) et elle a eu tout à fait raison d'insister et de me fourrer le fer à repasser dans les mains.

IMG_2064

"Chemise Granville" de Sewaholic - taille 6

IMG_2065 IMG_2068

Au bout de ces longues étapes de couture, la chemise de montait petit à petit. Quand j'en suis arrivée aux manches, j'ai commencé par faire les pattes indéchirables en me disant que je raccourcirai la longueur après. Malheureusement une fois la patte réalisée, il était difficile de réduire la longueur de manche sous peine de réduire la largeur également. J'ai donc choisi de la coudre comme sur le patron en me disant que tant pis, je la porterais comme d'autres, poignets retroussés.

IMG_2066

Une fois terminée, je l'ai essayée sans attendre et le verdict est tombé: j'ai bel et bien des bras de guenon! Non que la chemise ne tombe pas bien au contraire, elle tombe parfaitement aux manches, au niveau de la carrure, de la taille; mais si la plupart des autres couturières se sont plaintes que les manches arrivaient aux premières phalanges de leurs mains, moi elle arrive parfaitement sur mon poignet. Et vous savez quoi, c'est hyper rare! La plupart du temps, avec les vêtements du commerce, j'avais des chemises justes au niveau des bras. Et bien pour la première fois de ma vie, mes bras de guenon sont tombés sur LE modèle parfait. Je vais donc pouvoir coudre des chemises parfaitement adaptées à ma silhouette d'hominidé: youhouuuuuuu (et pas la peine de me jeter des cacahuètes)! Juste pour la critique tout de même, ma prochaine version sera modifiée pour le bas de la chemise. Comme le modèle est préconisé pour les silhouettes en forme de poire et que ma morpholgie ressemble plutôt à un H (comprendre que je n'ai pas de taille ou presque), je la ferai plus droite la prochaine fois. J'espère sincèrement que je vais réitérer l'expérience car même si c'est super long à coudre, une chemise bien coupée, c'est super agréable à porter.

coton à carreaux de chez tissu Jaurès

Posté par lalaure à 21:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

18 janvier 2017

- 288 - la robe imprevue

Quand je suis entrée chez Mondial Tissu pour chercher de la flanelle pour le pyjama de mon Chéri, je suis tombée sur une viscose qui m'a comme envoutée. Résolue à réduire mon stock, j'ai quand même cédé à la tentation, mais juste pour ce tissu (rien d'autre dans le panier, je le jure). Aussitôt rentrée chez moi, j'ai eu envie de le coudre, mais la priorité était tout de même le cadeau de Noel de mon mari. Je me suis donc dépêchée de coudre le pyjama à tracteurs et me suis jetée ensuite sur le coupon de viscose. J'avais repéré chez Comptoir des Cotonniers une robe très chouette un peu dans les mêmes tonalités. Mais c'est surtout la forme qui me plaisait. Je l'ai donc bien détaillée et après une longue inspection, j'ai décidé de partir de la robe Nour de Blousette Rose comme base. J'ai repris le haut en supprimant deux bandes passepoilées sur les trois. Ensuite j'ai défini la hauteur du corps de robe sur ma personne et j'ai ajouté un rectangle froncé en guise de jupe.

Robe courte imprimée Cosmopolitan Benedicte Robe courte imprimée Cosmopolitan Benedicte

la robe Comptoir des Cotonniers - l'originale, la vraie

 

IMG_1197 (768x1024) IMG_1199 (768x1024)

la copie, le plagiat, la contrefaçon, enfin bref la version que j'ai cousue! La vraie couleur est sur la photos de gauche.

patron base de la Robe "Nour" de Blousette Rose - taille 36

IMG_1192 (768x1024) IMG_1194 (768x1024)

IMG_1193 (1024x768) IMG_1195 (1024x768)

J'ai même poussé le plagiat (parce qu'il ne faut pas se leurer, j'ai fait de la grosse copie) en faisant à l'identique l'encolure du dos de la robe. La seule chose que je n'ai pas copiée, c'est la longueur des manches car j'aime bien, surtout en cette saison, porter des manches longues. A peine finie, j'ai aussitôt porté la robe, car j'avais deux semaines de formation à Paris (cette frénésie de couture m'a sans doute prise car je savais que pendant  jours, la couture serait réduite au néant). Ainsi en avant première, certaines parisiennes ou assimilées ont peu la voir "en chaire et en os". Depuis j'ai quand même fait une mini modification: j'ai raccourci les manches que j'avais faites vraiment trop trop longues. Cette robe imprévue à ma liste de couture se bagarre la place de chouchoute avec la robe cache-coeur de la Saint Valentin! En fait comme je les aime beaucoup toutes les deux, j'ai instauré une sorte de "port alterné".

IMG_1196 (768x1024) IMG_1198 (768x1024)

viscose de chez mondial tissu

Posté par lalaure à 23:36 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,


25 décembre 2016

- 287 - Ho Ho Hoooo

Ce matin, comme beaucoup de famille, nous allons découvrir au pied du sapin des paquets déposés par ce très gentil barbu qu'est le Père Noel. Je vois déjà des yeux pétiller, l'excitation à l'idée de découvrir ce qu'il y a dedans! Ce matin s'il y en un qui ne se doute absolument pas de ce qu'il y a dans ses chaussures, c'est mon mari. En effet, depuis que je me suis cousu ce pyjama, il ne cesse de me l'envier. Il a presque envie de me le piquer (mais enfin, mon chéri, il est rose mon pyj!!!). Bref à force de me répéter qu'il avait envie d'un pyjama, j'ai fini par céder. Bien sûr, je l'ai cousu en cachette, pour qu'il ne se doute pas. D'ailleurs il n'a manqué pas de me faire remarquer à plusieurs reprises qu'il se sentait délaissé côté couture (à chaque fois que j'énumérais mes projets couture, il me disait: "bah! et mon pyjama... tu vas bien finir par m'en faire un quand même!). Il a fallu dans un premier temps trouver le tissu. Et bien là, c'est un sacré challenge! Impossible de trouver un joli coton gratté, en encore plus difficile de trouver de la flanelle sympa. Dans un premier temps, je me suis rabattue sur un coupon de coton trouvé chez tissu belice. J'étais moyennement convaincue par les rayures mais bon, au toucher, il est vraiment doux. J'ai donc cousu une première version rayée. pour moderniser un peu ces rayures que je trouvais un brin vintage, j'ai ajouté un passepoil blanc et j'ai choisi des boutons en dégardé pour que ça change un peu.

IMG_0979 (768x1024)

IMG_0980 (768x1024) IMG_0981 (768x1024)

Patron AVANTAGE 64

IMG_0982 (1024x768) IMG_0985 (1024x768)

J'ai bien sûr ajouté un repère dans le bas de pyjama pour reconnaitre le devant du derrière. Je n'ai pas fait de poche faute de temps et par flemme aussi (oui je l'avoue, ça ma barbait; mais s'il m'en réclame je m'executerai).

IMG_0984 (768x1024)

Comme mes filles se sont aussi investies dans la quête du tissu idéal pour leur père, elles ont fini par dénicher à l'autre bout de la planète une flanelle parfaitement adaptée avec des motifs absolument adequats (je vous laisse deviner la profession de mon mari)! J'avais un peu de remords de commander du tissu qui vienne d'aussi loin mais faute de mieux... Naturellement il ne restait que très peu de ce fameux tissu. j'ai donc pris les 2 yards qui restaient. C'était trop juste pour coudre la veste et le pantalon, j'ai donc pris le parti de coudre la veste avec le tissu à motifs. Je ne savais pas trop comment imaginer la bas (j'avais eu tellement de mal à trouver de la flanelle) et puis j'ai dérogé à ma résolution de boycoter Mondial Tissu (j'ai été tellement déçue par la qualité de certain tissu...), je me suis arrêtée et là, hoooooooooooo miracle, j'ai déniché un seul rouleau de flanelle grise parfaitement compatible avec les minis tracteurs. J'ai donc sauté sur le rouleau (que j'ai trimballé dans tout le magasin le temps de jeter un oeil, de peur de me le faire faucher). La réalisation a été assez difficile niveau timing ,car le temps filait à toute vitesse et je savais qu'en décembre je serai absente de la maison 15 jours pour cause de formation à Paris. J'ai donc optimisé à fond mon temps seule à la maison sans oublier de planquer tout avant le retour de monsieur.

IMG_0992 (768x1024)

Patron AVANTAGE 64

IMG_0993 (768x1024) IMG_0995 (768x1024)

IMG_0994 (1024x768) IMG_0998 (1024x768)

Comme Monsieur déballe aujourd'hui ses paquets, je vais lui demander s'il est d'accord pour poser et si c'est le cas, je mettrai les photos portées dans la semaine.

IMG_0996 (1024x768) IMG_0997 (1024x768)
Coton rayé de chez Belice tissu, flanelle grise de chez Mondial Tissu et flanelle minis tracteur de chez Crazy4Claire

Posté par lalaure à 07:06 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

22 décembre 2016

Histoires sans faim

Histoires sans faim d'Alain Russon

Après avoir lu La publicité, une amie qui vous veut du bien..., j'ai donc lu un autre livre d'Alain Russon acheté pendant mes vacances. Celui-ci est un recueil de nouvelles qui se succèdent de façon assez originale: la dernière phrase de chaque nouvelle, commence la suivante. Ce qui est aussi assez inédit, c'est que chaque texte est lié à une chanson qu'on peut retrouver sur le site de l'auteur. Habituellement je ne suis pas très fan des nouvelles (je suis resté sur un mauvais souvenir d'Anna Gavalda avec "je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" que je n'ai pas aimé du tout). Histoires sans faim est au contraire un recueil réjouissant qui soulève de nombreux sujets: l'amour, la vieillesse, la solitude, la mort, l'amitié, l'enfance, les souvenir, le bonheur... J'ai beaucoup aimmé le fond de chacune car entre les jeux de mots, les personnages normands ou d'ailleurs et les somptueux décors de Normandie (que j'aime cette région), l'issue reste sur une note positive. Ces petites tranches de vie sont délicieusement racontées et pour certaines on pourrait imaginer qu'il pourrait s'agir de nos voisins ou d'inconnus qu'on croise dans la rue. J'ai aussi beaucoup aimé la diversité des personnages, des thèmes et des situations. De jolis textes à découvrir et à savourer!

Afficher l'image d'origine

Quatrième de couverture: "Histoires sans faim, c'est comme une portion de tarte maison que vous déclinez après un repas déjà copieux: "Non merci. Vraiment pas. Ca ne serait pas raisonnable..." Morceau après morceau vous ne pourrez pas vous empêcher d'y revenir.

Histoires sans faim, ce sont également de courtes nouvelles qui se lient adroitement les unes aux autres. Vous changerez sans cesse d'univers en ayant finalement l'impression de lire un roman véritable.

Histoires sans faim, c'est enfin une multitude de situations qui prêtent à rire ou à sourire. Un véritable remède contre la morosité! Or, n'est-ce pas cela le plus important?

Un livre à rire seul ou à plusieurs..."

Extrait choisi: "Commença alors une tout autre vie: les dernières traces de moralité du jeune homme originaire de Normandie furent enfouies sous des milliers de billets verts.il se mit à approcher des femmes pour qui le mot crème évoquait uniquement antirides, anticellulite... antitout. Ces femmes il en fréquenta d'ailleurs beaucoup en ayant finalement l'impression de toujours tourner autour du même pot de parfum: corps identiques dépourvus de formes, dents à la perfection éclatantes, centres d'intérêt se limitant à la presse people ainsi qu'au shopping.

Le monde de la nuit et les fêtes organisées par les loups de Manhattan s'ouvrirent à lui. Dans celles-ci, ce n'était plus l'alcool qui coulait à flots. Jugées trop ringardes, les boissons y étaient remplacées par des cachets multicolores disponibles en libre-service. l'esprit halluciné, Rémy dansait avec frénésie jusqu'à l'aube.

Des aurores défoncées, il en vivra plusieurs années. Trop... dix fois trop. Comment son cerveau put-il résister à autant de chimie assasine? comment ses neurones parvinrent-ils à ne pas cramer? Nul ne le sait et surtout pas lui. Mais qu'importe de toute façon, car désormais il a bien compris."

Posté par lalaure à 09:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 décembre 2016

- 286 - cache-coeur

IMG_1013

Ca faisait longtemps que je voulais une robe cache-coeur. J'avais plein de modèles sous le coude dans ma bibliothèque mais en feuilletant le dernier numéro du magazine Ottobre, j'ai tout de suite repéré le modèle Wrap and Tie. Je l'ai donc acheté, car il y avait un tas d'autres patrons qui me plaisaient. Comme je craignais que ça foire au niveau de la poitrine, j'ai pris mes mensurations avec soin. J'ai donc essayé d'adapter au mieux 36 en haut et 38 en bas. J'ai choisi un coupon de jersey de mon stock assez particulier car il est plein de coeurs, un peu genre tissu de Saint-Valentin (ouiiiiiiiiiiii il est super kitch mais tant pis, j'assume). Comme le métrage était un peu juste j'ai du optimiser à fond la découpe pour avoir toutes les pièces (pas question de faire des manches courtes à l'apporche de l'hiver). J'ai été obligée de réduire l'ampleur de la jupe de pas grand chose et à mon avis ça ne se voit pas au final. Et j'ai décidé d'utiliser un ruban gros grain noir pour que la ceinture soit contrastée.

 IMG_1009 IMG_1008

modèle 4 "Wrap and Tie" du magazine Ottobre 5/2016  - taille 36/38

IMG_1010 IMG_1007

Côté réalisation, ça a été plus simple que je ne le pensais. J'ai eu peur de m'embrouiller avec les liens de la ceinture mais il suffit de les coudre aux extrémités de la robe. Comme je voulais que la ceinture fasse le tour complet de ma taille, j'ai cousu une partie en applique sur le devant. Pour les fintions je n'avais pas de laminette sous la main (d'ailleurs je n'en ai jamais utilisé). Je craignais qu'un simple ourlet même avec une aiguille double ne fasse un effet gondolé, alors j'ai pris une dentelle de mon stock pour border tout le tour de la robe.

IMG_1011

IMG_1012

Verdict de l'essayage... je suis assez contente. Il y a bien sûr quelques imperfections au niveau des finitions et de certains détails, mais l'ensemble me plait bien. Elle est super confortable (because jersey). Ce que j'aime aussi c'est que la jupe est bien couvrante, même quand il y a du vent, elle reste en place et côté décoleté, certes un peu plongeant, mais il ne s'ouvre pas (et ça pour une robe cache-coeur, c'est un peu le défaut en général). Sinon, je suis désolée pour les photos faites à la va-vite en pleine nuit noire et au décalage de jupe, qui en vrai quand je la porte, n'existe pas.

Jersey de la boutique du Parc

Posté par lalaure à 07:04 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

15 décembre 2016

- 285 - des chutes en moins

Chaque année, l'école primaire de notre village organise un marché de Noël pour financer les projets pédagogiques. Au milieu des exposants, entre le stand quiche-gâteaux et celui du vin chaud, un espace est réservé pour la vente d'objets fabriqués par les parents d'élèves. Autant dire que chaque année c'est un peu le casse tête pour trouver une idée sympa, rapide à faire et qui puisse plaire au plus grand nombre (le but n'étant pas de gonfler le stock des invendus d'années en années). Comme j'ai déjà cousu des écolobags, des décos de Noël, des guirlandes de fanions, porte-monnaie en gourde de compote,... j'étais un peu à court d'idées. Mais cet été, lors d'une visite chez Papa pique et Maman coud, j'avais repéré de chouettes élastiques avec des fleurs japonaises. Je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais de caser des toutes petites chutes de tissus (en effet ça ne demande que très peu de tissu). J'ai réalisé une bonne série d'élastiques à fleurs qui m'ont mis les doigts en charpis (je ne sais pas coudre avec un dé à coudre: ça me gêne... si vous avez la technique, je suis preneuse).

IMG_0849 (800x600)

Pour le coeur de la fleur, j'ai utilisé les boutons hérités de mes deux grands-mères. Ca m'a bien amusé de faire ces petites fleurs japonaises, même si mes doigts ont bien souffert. Et vous, y a t-il des opérations de ce genre dans l'école de vos enfants? Si oui, qu'est ce que vous réalisez?

Chutes de plein plein de projets plus ou moins récents et boutons de Mamie Zab et Mamie Nise

Posté par lalaure à 07:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

10 décembre 2016

- 284 - ma grande filleule

IMG_0923 (800x600)

La plus grande de mes filleuls vient de fêter ses 21 ans. J'avais très envie de lui coudre une petite bricole; j'ai donc choisi une pochette en simili cuir doublé d'une chute de coton rouge à étoiles. Pour rester dans le ton, j'ai utilisé un passepoil et une pression kam rouge en forme d'étoile! c'est toujours bien pratique les petites trousses surtout quand on est étudiante.

IMG_0921 (800x600) IMG_0922 (800x600)

Patron "pochette ellipse" du chez Petit Citron (à télécharger gratuitement ici, clic clic)

Ca lui a bien plu à ma filleule cette petite pochette. D'ailleurs elle s'est empressée de l'emmener en week-end à Bordeaux!

IMG_0924 (800x600)

Simili cuir et passepoil des Tissus Belice coton rouge à étoile de chez Papi tissus

Posté par lalaure à 07:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,