D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan

J'avais beaucoup aimé "rien ne s'oppose à la nuit"et "No et moi". Je pensais en voyant la couverture et en lisant la quatrième de couverture, que je serai déçue, parce que ça me semblait proche de ses premiers succès. Malgré tout, j'ai cédé à la tentation et j'ai commencé ce roman fabuleux qui m'a tenu en haleine de façon incroyable: je n'arrivais pas à le lâcher (j'ai lu dans la salle de bains, en faisant la cuisine, en marchant dans la rue,...). D'une part c'est toujours aussi bien écrit. Delphine de Vigan est vraiment talentueuse; elle écrit juste avec beaucoup de sensibilité. De plus, l'histoire est poignante, intense et surprenante. Même si à plusieurs reprises, j'ai été prise de vertiges, ce récit m'a fasciné et envoutée. Si vous avez aimé ses précédents romans, foncez chez votre libraire et si vous ne connaissez pas cette auteur, foncez aussi!

http://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/8f/a5/7f/8365455/1540-1/tsp20161117114409/D-apres-une-histoire-vraie.jpg

Quatrième de couverture: "Encore aujourd'hui, il m'est difficile d'expliquer comment notre relation s'est developpée si rapidement, et de quelle manière L. a pu, en l'espace de quelques mois, occuper une place dans ma vie.

L. excerçait sur moi une véritable fascination. L. m'étonnait, m'amusait, m'intriguait. M'intimidait. (...) L. excerçait sur moi une douce emprise, intime et troublante, dont j'ignorais la cause et la portée."

Extrait choisi: "L. a admis que c'était vrai. Et charmant.

Mais elle, ce qui la passionnait, ce qui l'empêchait de dormir quand elle lisait un livre, ce n'était pas seulement que ça sonne juste. C'était de savoir que cela avait eu lieu. Quelque chose s'était produit et l'auteur avait passé des semaines, des mois, des années pour transformer ce matériau en littérature.

J'ai terminé mon mojito d'un trait.

L. m'a souri.

Elle avait l'air de quelqu'un qui ne s'inquiètait pas, qui savait que son heure viendrait. Quelqu'un qui ne doutait pas que le temps jouerait en sa faveur, lui donnerait raison."